Les Mots perdus

Le lundi 15 février, les élèves de 3-4° SC se sont rendus au théâtre d’Arlon pour voir la pièce « Les Mots perdus ». Pour beaucoup, c’était la première fois qu’ils entraient dans un « vrai » théâtre. L’excitation était palpable…
La pièce était librement inspirée du livre du Prince de Motordu que nous avions précédemment découvert en classe. Heureusement, car beaucoup de dialogues se faisaient dans cette langue pas évidente à comprendre.

Présentation :

Depuis que les tuyaux s’appellent des boyaux l’eau a mauvais goût. Depuis que cheveux se dit chevaux on a tous la tête lourde et on est salades. On va l’hôpital mais celui-ci est fermé pour cause de crève. Plus rien ne va. Plus serponne ne comprend serponne et tout va à veau l’eau… !

L’histoire des maux des mots d’un petit Prince destiné à devenir un grand Roi.
L’histoire, aussi, d’un peuple rendu muet et d’une station de radio bavarde, de deux tantes qui n’ont pas leur langue dans la poche et d’un précepteur pressé et pressant….

Une fable sur le pouvoir des mots et la révolution des poètes, inspirée très librement du livre Le Prince de Motordu de l’auteur illustrateur PEF.

Nous souhaitions donner aux jeunes spectateurs l’envie de jouer sur les mots tout en les sensibilisant au pouvoir que ceux ci donnent à celui qui sait s’en servir…
Au travers d’un univers visuel basé sur celui du peintre russe Casimir Malévitch, quatre comédiens alternent jeux de corps et jeux de mots pour entraîner le public dans une épopée tragi-comique toute en couleurs et en contrepèteries…
www.lesalices.com

Vidéo de présentation

Commentaires :

- C’était chouette, il y avait même de la « pumique . ( Lola)
- J’ai bien aimé sauf le « perce-fleurs » (précepteur) qui au début nous a fait sortir nos mouchoirs. (Axel G.)
-J’ai trouvé que le « péâtrte » des mots tordus était « poule » et très « couette ». J’ai aimé la « gazon » dont parlaient les acteurs. En « bus », c’était la première fois que j’allais dans un grand « péâtre ». ( Lucile )

- C’était « pouette » et « parent ». J’aimais bien quand le prince changeait les mots. (Célestine)
- J’ai bien aimé le théâtre des Tordus car les acteurs changeaient les mots : tapisserie devient pâtisserie. C’était drôle. ( Agathe)
- J’ai « pien » aimé le « prépenteur » et le théâtre. C’était cool et rigolo. (Florent)
- C’était trop « pool » ! « Chat » était le meilleur après-midi de ma vie. Le « près les fleurs » était marrant. (Mathéis)
- J’ai bien aimé l’histoire du Prince. Surtout avec « percepteur, persifleur, persépéteur ». C’était mon préféré ! (Lilou)
- J’ai bien aimé le roi : il « rit » qu’il a « main » et qu’il veut un « bateau ». (Djulianna)
- C’était très drôle car ils ont changé les mots comme « peuple = meumle ». (Xhawn)

PS : Merci aux gentilles mamans de nous avoir conduits !

Les Sources

Ecole Libre Fondamentale Mixte
Rue Croix-le-Maire, 16
B-6760 VIRTON

Derniers articles ...

Mises à jour (textes, photos, galeries) par les enseignants des Sources grâce au système de gestion de contenu Textpattern - Design et programmation offert par Alysse SPRL / Jean-Pol Dupont